Video de votre mandataire auto


Essai Dacia Sandero 0.9i 12V ECO-G 90ch GPL SL Techroad
La semaine dernière, c'était la canicule en France, et plusieurs villes imposaient une circulation différenciée avec le principe des vignettes Crit'Air. Et saviez-vous que les véhicules GPL ont tous droit à la vignette Crit'Air 1 ? Saviez-vous également que toute la gamme Dacia était disponble en GPL, appelée Eco G, pour pas trop cher évidemment, Dacia oblige ? Y compris la Sandero, qui utilise pour l'occasion le 0,9 l 3 cylindres turbo de 90 ch. Elle est proposée ici en série limitée Techroad, basée sur la finition Stepway, et y ajoute à l'extérieur quelques liserés rouge sur les rétroviseurs, sur les portes, et un cabochon rouge sur les jantes de 16 pouces.

Cette série limitée Techroad octroie à l'intérieur de magnifiques liserés rouges sur les aérateurs et une sellerie spécifique. La voiture étant basée sur la finition Stepway, l'équipement est plutôt complet pour la Sandero et on trouve même la caméra de recul ou la climatisation automatique de série alors qu'il s'agit d'une option sur la Stepway. A l'arrière, rien de nouveau et on retrouve une habitabilité dans la moyenne de la catégorie. On aurait pu craindre avec cette version GPL une perte de volume utile dans le coffre mais il n'en est rien : cette Sandero garde le même volume que la version essence, soit l'un des plus grands de la catégorie selon nos mesures.

Première constatation sur cette Sandero GPL : quand on appuie sur le fameux bouton pour passer d'essence à GPL, il ne se passe rien ! Cela passe totalement inaperçu grâce à une bonne intégration faite par Dacia (Renault) et le mode de carburation ne change rien : il n'y a pas de micro-coupure, de différence de sonorité, rien du tout. Au niveau des performances, selon nos mesures, il n'y a aucune perte entre les deux modes et on trouve même des reprises légèrement meilleures en mode GPL. Du coup, on retrouve une Dacia Sandero Stepway 0.9 TCE habituelle, avec le petit creux à bas régime, le moteur qui repart vers 2500 tours, qui monte gentiment jusqu'à 6000 tours. Il est suffisant dans l'ensemble pour une citadine de 1,1 tonne, avec 30 kg d'écart entre la version GPL et la version essence selon nos mesures. Ces 30 kg ne changent évidemment rien en comportement. On retrouve donc une Sandero pas très dynamique, plutôt typée confort malgré des mouvements de caisse, bref une Sandero classique : qu'elle soit GPL ou pas, ça ne change pas grand-chose.

Au niveau des consommations, on le sait, une voiture consomme davantage en GPL qu'en essence. D'après nos mesures, l'écart est de l'ordre de 25% de plus, mais le GPL coûte environ 40 % de moins en moyenne que le sans plomb 95 E10 : vous êtes donc d'autant plus gagnant que vous roulez souvent au GPL. Parmi les avantages, outre celui de la vignette Crit'Air 1, signalons également que dans la plupart des régions françaises, la carte grise d'un véhicule GPL est soit gratuite soit moitié coût. Et Dacia oblige, la version GPL coûte 700 € seulement, là ou une transformation GPL monte parfois à 2000 €. Notre modèle d'essai haut de gamme monte ainsi à 13800 € mais vous pouvez l'avoir en entrée de gamme à 11300 € en finition Essentiel.


 
Recherches associées :
dacia, essai dacia sandero , suv