Video de votre mandataire auto


Essai Kia ProCeed 1.6 T-GDi 204ch GT
La Kia Ceed en est à sa 3ème génération, lancée en 2018. La deuxième génération existait en berline 5 portes, en break et en coupé appelé Pro_Cee'd. Désormais, la ProCeed ne désigne plus le coupé, mais ce shooting break, c'est-à-dire un break aux lignes plus sexy que le break normal, également présent dans la gamme. La ProCeed présente la même proue que la berline ou que le break SW, les modifications commençant à partir du montant A, plus incliné sur la Proceed puisqu'elle est plus basse de 2 cm par rapport à la berline et 4 cm par rapport au break tout court. Mais c'est surtout à l'arrière que ça change avec une chute de pavillon et un hayon très inclinés. La gamme Proceed s'articule en GT Line, GT Line Premium et le haut de gamme est la finition GT « tout court », proposée uniquement avec la motorisation la plus puissante, un 1.6 turbo essence de 204 ch déjà connue chez Kia depuis quelques années, et associé ici à une boîte double embrayage à 7 rapports.

A l'intérieur, on retrouve la planche de bord des autres Ceed, ni plus ni moins, avec une qualité de présentation très correcte même si on aurait aimé quelque chose en plus sur cette version qui travaille beaucoup le look à l'extérieur. Cette variante GT a droit à une touche sport qui influe notamment sur la sonorité à l'échappement : on va y venir. L'équipement de cette version haut de gamme est complet, aussi bien avec la plupart des aides à la conduite en série qu'avec des équipements de confort comme le toit vitré ou les sièges arrière chauffants également en série. Ce qui nous amène à l'arrière ou l'habitabilité permet d'accueillir sans problème deux adultes, même si la garde au toit a baissé par rapport à la berline et au break. La capacité du coffre baisse par rapport au break normal de 30 dm3 mais reste élevée avec presque 600 dm3 sous tablette. Mais la baisse est forcément plus importante si on considère le chargement jusqu'au pavillon...

Première chose à bord de cette Kia Proceed, c'est la sonorité, un peu rauque à l'intérieur ou à l'extérieur. Quand on appuie sur la touche sport, ça l'exacerbe un peu, mais elle est déjà présente avant. Le moteur est le même que sur la Kia Pro_Cee'd GT de génération précédente (c'était une 3 portes à l'époque) : on retrouve 204 ch et 265 Nm de couple, de quoi passer de 0 à 100 km/h en moins de 8 secondes. Ce n'est pas vraiment une sportive mais une GT, comme son nom l'indique, et ça se retrouve au niveau châssis : même si on a des roues de 18 pouces et des suspensions fermes qui peuvent donner une sensation de dynamisme à allure modérée, mais la voiture finalement n'aime pas trop qu'on la bouscule. Elle reste très saine mais ne se montre pas très dynamique. Petit bémol concernant la boîte double embrayage, très douce, qui privilégie le confort, mais qui se montre assez lente.

Question consommation, cette Proceed de 204 ch essence engendre un malus de 860 € avec des rejets de CO2 annoncés identiques à la berline 5 portes, elle aussi proposée uniquement en boîte double embrayage. En tarif, la Proceed démarre à moins de 27000 € avec un 3 cylindres essence de 120 ch, soit 1000 € de plus que la Ceed break normale, et notre modèle de 204 ch atteint 35000 €. Le seul autre shooting break de cette taille proposé sur le marché, la Mercedes CLA Shooting Brake, sera beaucoup plus cher puisqu'il commence à 36000 € avec un bloc essence de 136 ch et beaucoup moins bien équipé : on vous laisse hésiter, ou pas...


 
Recherches associées :
kia, break , essai kia proceed