Video de votre mandataire auto


Essai Opel Grandland X 1.6 Turbo 180ch Ultimate
Il y a 3 SUV chez Opel qui ont pour point commun leur suffixe X : le Crossland X, cousin technique du Peugeot 2008, ensuite vient le Mokka X, le seul proposé avec une vraie transmission intégrale, et le plus grand est le Grandland X, cousin technique cette fois du 3008. Ce Grandland X a reçu à la fin 2018 une motorisation essence 180 ch avec boîte automatique à 8 rapports : ce sont exactement les mêmes éléments techniques que sur le 3008. La version que nous essayons ici est en finition haut de gamme Ultimate qui se reconnaît entre autres à des jantes de 19 pouces mais aussi à ses coques de rétroviseurs et son toit noirs.

A l'intérieur, pas de trace de parenté avec le 3008 : la planche de bord est bien plus classique que celle du cousin français et doit se passer de combine d'instruments numérique. Mais la qualité des matériaux et de l'assemblage est sérieuse et n'a rien à envier à celle du 3008. C'est moins original, sans effet wahou, mais flatteur. L'équipement de cette version haut de gamme est complet, y compris avec les aides à la conduite modernes ou des éléments de conforts comme les sièges avant ventilés. A l'arrière, l'habitabilité permet d'accueillir sans problème deux adultes même grands sur une banquette confortable, y compris au milieu. Les passagers arrière ont même droit à certaines attentions délicates comme les assises chauffantes, une prise 220 Volt et un rideau pare-soleil, l'ensemble étant absent du 3008. Le coffre est très proche de celui du 3008 en capacité de chargement, et l'un des plus grands de la catégorie.

Ce Grandland X est donc le cousin du 3008 : il en reprend la motorisation, donc ici 180 ch avec la boîte EAT8. On l'a mesuré à plus de 30 secondes au 1000 m départ arrêté, donc il n'a rien de sportif. Un Ateca de 190 ch est plus rapide de presque 2 secondes au km départ arrêté. Cela permet juste d'être à l'aise pour relancer, y compris sur autoroute où on notera que le 8ème rapport est très long, ce qui est très bien pour faire baisser le régime et donc améliorer le niveau sonore, mais à chaque fois que vous aurez une relance à faire, la boîte rétrogradera de 1 voire 2 rapports. Pour la partie châssis, comme sur le 3008, on a un très bon compromis comportement/confort. Même avec les roues de 19 pouces, le confort est préservé. La différence par rapport au 3008 est une sensation d'agilité moindre, d'un train avant un peu moins mordant, mais pour tout le reste, c'est pas mal du tout et l'un des meilleurs du genre juste après le 3008. Dans l'ensemble, que ce soit pour le châssis ou pour le moteur, ce Grandland X dans cette version est agréable à conduire, d'autant plus qu'en essence il est plus silencieux que les versions diesel, mais en contrepartie, il consomme plus...

En consommation justement, ce Grandland X est là très voisin du 3008 équipé du même bloc, c'est logique et l'un des meilleurs de la catégorie, hors hybride. Car les Rav4 ou Honda CR-V sont beaucoup plus sobre. Et par rapport aux diesel de même puissance, nos mesures révèlent environ 1,5 l de plus en moyenne, que ce soit pour le Grandland ou le 3008. Autrement dit, si vous aimez l'essence, passez à l'hybride : ça tombe bien, une version hybride rechargeable de ce Grandland X est annoncée pour la fin 2019, en même temps que le 3008, forcément... En attendant, notre modèle d'essai s'affiche à 38600 €, soit exactement le même prix que le 3008 1.6 PureTech 180 EAT8 GT Line, un peu moins bien équipé, sauf pour l'effet wahou...


 
Recherches associées :
opel, suv , essai opel grandland x