Video de votre mandataire auto


Essai Fiat 500 0.9 105ch TwinAir Club
La 500, c’est le carton commercial de Fiat. Cette petit citadine ultra glamour a été lancée en 2008 et a eu droit à un restylage seulement en 2015, soit après une première phase exceptionnellement longue. Le restylage, évidemment, n’a quasiment pas changé une recette qui gagne avec très peu d’évolutions esthétiques : la plus évidente vient d’un insert couleur carrosserie au milieu des feux arrière. Sous le capot, rien de neuf avec toujours un bloc diesel de 3 essence dont le fameux bicylindre décliné en 85 ou 105 ch. C’est ce dernier que nous essayons ici, associé à la finition haut de gamme Club.

A l’intérieur, le restylage n’a fait que peu évoluer la planche de bord qui gagne sur les versions haut de gamme un écran tactile de 7 pouces en son centre, et une boîte à gants fermée. On retrouve avec plaisir les inserts décoratifs couleur carrosserie et l’ambiance sympa à défaut d’être cossue, la faute à des matériaux cheap. La sellerie cuir est de série sur cette finition Club. A l’arrière, pas de miracle : l’habitabilité est limitée, surtout en garde au toit. Les grands ne seront pas bien installés. Le coffre atteint pour sa part les 185 dm3 : pas folichon mais au besoin la banquette arrière peut se rabattre.

Contact et on retrouve la sonorité particulière du bicylindre, un peu trop présente dès qu’on monte dans les tours. Ce bloc souffre d’un temps de réponse du turbo mais se montre quand même assez souple avec de bonnes relances juste avant 2000 tours. Ne montez pas au-dessus de 5000 tours en revanche, ça ne sert pas à grand-chose si ce n’est à faire du bruit. Les performances sont largement suffisantes et les relances restent faciles même sur autoroutes. Voilà une petite citadine qui n’a pas peur de voyager. La commande de la boîte 6 se montre plutôt rapide mais parfois accrocheuse.

Côté châssis, notre voiture avec roues de 16 pouces s’est montrée ferme sans pour autant afficher le dynamisme de l’autre petite citadine sexy, la Mini. La 500 subit notamment pas mal de mouvements de caisse en conduite rapide. Le confort est toutefois bien meilleur que sur les Abarth 500... En tarif, la 500 vend cher son sexappeal puisque notre modèle d’essai, certes haut de gamme dépasse les 18000 €, et même 19000 € avec les options. Pour ce prix, vous pouvez avoir une 500X, le petit SUV de la marque, en diesel et finition Pop ! Ou encore la nouvelle Tipo 5 portes en essence 120 ch et finition Easy.


 
Recherches associées :
fiat, citadine , essai fiat 500